LA PETITE MORT

Publié le par Frédéric II

 Oups !!!! Glurlp! Je m'ai trompé de fin.

C'est SERVEL

 

GLNF.jpg

Commenter cet article

le voyageur 09/09/2012 15:51

J'admet que l'on puisse être ecoeuré par l'actualité (coeur ça tombe bien!).
ce qui est ressenti par les FF lucides (tes deux derniers intervenants et beaucoup d'autres) c'est le danger provoqué par une ambition peu lucide.
Stifani ayant servi de prétexte.
Vouloir à tout prix une GL du 1er au 33:
- un, c'est pas logique du point de vue "international" Le rite écossais ayant créé les trois premiers grades pour des raisons politiques par la suite, beaucoup de FF pratiquant ces degrés n'ont
pas forcément adhérés aux suivant et ça va continuer.
- deux, la GL de F. pouvant très bien répondre à cette envie, s'est déclarée dans la compétition et bien malin qui l'écartera.
je sais, c'est pas trop ton souci mais pense à tous les FF du SCPLF qui se posent la question de savoir si leurs chefs sont bien les Maitres du jeu.
On a ouvert la boite de Pandore...
Même l'espérance vacille!

Frédéric II 09/09/2012 23:33



Mon TCF


Nos FF du SCPLF ont agi en toute connaissance de cause, j'en ai eu la preuve et tu dois bien t'en douter un peu. A mon sens JLF a été très mal conseillé. Ils auraient pu faire différemment à
un certain moment. Ils sont désormais les Maîtres de leur jeu. Je sais très bien que tu fais partie au niveau qui est le tien des FF qui ne partagent pas la direction prise et que tu n'es pas un
carriériste. Tu connais très bien dans ta région les diverses influences des 33 et leur comportement mégalomaniaque. Servel va créer son propre SC qui ne sera pas plus reconnu que celui de JLF.
Tout est maintenant une question de suprématie, de survie, de fric, etc... Il y a de nombreuses Loges écossaises qui ont suivi "l'écossisme du 1er au 33" et chacun va essayer d'asseoir son
influence.


Alors, tu sais, tous les "ab imo pectore" et les "de bouche et de coeur" sont bien loin pour celui qui t'écrit. C'est à chaque Frère de se déterminer sur son avenir et sur sa quête. Je sais que
c'est difficile pour les FF qui ont encore de l'espoir dans ce système défaillant pour ne pas dire plus..


Je t'embrasse fraternellement et te souhaite de retrouver la sérénité et la joie dans ton Être en phase avec le GADLU. Qu'il vive et vibre en nous et nous en Lui à jamais. Les personnes
que nous sommes n'ont aucune importance.



Symbulum 09/09/2012 15:07

Reconnaissance et régularité, vaste débat aurait dit le général. Si en soi, seuls mes FF me reconnaissent pour tel, il n en n est pas moins vrai que la "reconnaissance" dite "internationale" en
fait tourner la tête à plus d une (pour les GGLL) et plus d un pour les SC: ainsi, si le Vatican pour les GGLL est en Angleterre, il est en Amérique du Nord...au sud pour les SC.
L'"H"istoire aujourd'hui est l inverse de celle de 1965. Un SC quitta une obédience plutôt non reconnue (la GLDF ) vers une obédience plutôt reconnue (la GLNF). Aujourd'hui, un SC plutôt reconnu
quitte sans la quitter tout en la quittant une obédience qui était reconnue pour une obédience en quête de reconnaissance (la GLAMF). Et si la GLAMF cherche la reconnaissance de la GLUA, le SC
quant à lui court après celle de la Juridiction Sud des USA. Effectivement, les présents à la fête solsticiale de décembre donneront le "la". Mais reconnaissance ou pas, le SCPLF ne pourra ignorer
ce qu'internet a révélé (la FM n'en est qu une faible illustration: on ne tire pas à balles réelles): la liberté est accessible à tous. Demain il lui sera demandé une fois, puis 2, puis 10 puis une
multitude de fois: qu as tu fait du mandat que je t avais confié? Le SCPLF pour gérer des cotisations doit a minima exister sur un plan profane comme association. Quel nom? Quels statuts?Qui en est
membre? Quand se tiennent les AG? Comment sont gérés les fonds? Etc..Les élites d hier pensent comme celles hier: surtout ne rien changer pour se perpétuer. Mais la base d aujourd'hui, comme celle
d hier ne peut compter que sur son adaptation au quotidien pour survivre: bouger tout le temps pour évoluer. Schiboleth virtuel qui devient réalité...

Frédéric II 09/09/2012 15:24



Bravo mon Frère! QUel talent! Je cosigne.



Quéribus 09/09/2012 11:47

Cher Frédéric II,

Mon frère, tu fais une dichotomie entre « reconnaissance » et « régularité » et tu as raison mais j’avoue ne pas comprendre ton affirmation « la régularité seule compte » !

Toute organisation est « régulière » en ce sens qu’elle s’arroge des règles de fonctionnement qui lui sont propres et, par ce simple fait, elle est « régulière » ! Ainsi les OO non reconnues comme
le GO, la GLDF, le DH et leur SSCC sont réguliers sans discussion possible.

Autre chose est d’être reconnu !
Et c’est justement parce que la GLNF ne l’est plus que le SCPLF recrutant ses membres dans une O. non reconnue devient de facto non reconnu lui-même !
C’est bien la raison pour laquelle il tenta en vain de faire modifier les règles de reconnaissance afin de ne point perdre celle-ci et tenir son rang de second SC du monde.
Hélas, il n’y parvint pas !
Il sera d’ailleurs intéressant de voir quels SSCC seront présents en décembre à Paris afin d’apprécier l’aura du SCPLF mais au regard des règles en vigueur que nous devons justement à l’affaire de
1965, le SCPLF est actuellement un SC majoritairement non reconnu en Europe et, qui sait, bientôt aux USA !?

Ce n’est pas le souhaiter que le constater.

Sans compter que la suffisance de certains membres situés au plus haut de la hiérarchie comme une condescendance entretenue a le don d’agacer certains SSGGCC européens qui ne s’en cachent pas et
s’amusent des rets ou lacs dans lesquels le SCPLF s’est pris les pieds !

Mais ne confondons pas régularité parce que reconnaissance ni reconnaissance parce que régularité ! L’enjeu est autrement plus subtil !

Je crois cependant deviner ce que tu écris : les dérives actuelles du SCPLF lui font s’éloigner non pas de la régularité mais d’une certaine éthique nécessaire à un idéal de régularité et, en ce
sens, tu te plains de cet éloignement.
Là, je n’ai pas d’éléments pour juger !

Frat.

Frédéric II 09/09/2012 12:04



Mon TCF , nous sommes entièrement d'accord. Pour moi, seule la régularité maçonnique compte. La reconnaissance de la GLUA qui est par ailleurs une maçonnerie caritative fort sympathique assez
éloignée de la quête initiatique, n'a aucun intérêt.


Maintenant pour ce qui est du SCPLF, ne connaissant que celui-ci et une partie de ses hiérarques, hauts dirigeants, (hautins, sans dire plus) son avenir m'importe peu. De toutes façons il suffit
de lire la lettre que vient d'écrire Juillet ce 9 septembre pour vider la GLNF de ses membres et pour débaucher un maximum de FF . Juillet sait qu'il ne sera pas reconnu par
la GLUA, mais comme il veut râtisser large, il dit que tout le monde est dans le même cas (là, il a raison) et va continuer à tout prix son expansion. Que vont faire les autres SC européens ? on
verra bien, mais tout ce qui est diplomatie et combines nous éloignent de la maçonnerie initiatique. Bon dimanche à toi mon TCF.



Patrick37 08/09/2012 21:23

Cher Frère Frédéric (j'omets volontairement le II, n'en sois pas offusqué!) ,

Tes propos, malgré leur apparence amère, recouvre une réalité: la FM est un outil, rien qu'un outil et c'est probablement en celà qu'elle t'a révélé la duplicité, l'inconstance de beaucoup et,
aussi, la face merveilleuse de quelques êtres qui continuent leur chemin initiatique intérieur; et c'est sur ces derniers qu'il convient d'axer nos pensées et nos actes; je ne doute pas, SCPLF ou
pas, que ton chemin est déjà bien avancé en direction du GADLU.

Tes propos sont empreints de lucidité et d'espoir: c'est pourquoi je te redemande de ne pas abandonner ce blog et de continuer ces propos sur l'histoire, le sens et le devenir de ce Rite Écossais
Ancien & Accepté dont je suis également un fervent disciple. Ainsi, il pourrait devenir, non pas le medium d'une lutte fratricide, mais un lien permettant l'approfondissement et l'échange sur
le REAA?

De tout cœur avec toi.

Fraternellement.

Frédéric 08/09/2012 23:14



Dans le Rite Emulation qui n'est pas le nôtre, il est dit à propos du tablier de maçon: "il ne vous décevra jamais". Je n'ai jamais été déçu par mes tabliers, mais par
certains qui le portent. Mon tort a été de penser que notre démarche pouvait être partagée par le nombre. Ne reste que l'essentiel, le voyage intérieur solitaire. Je t'embrasse mon Frère.
Frédéric



Quéribus 08/09/2012 17:43

Cher Frédéric II,

Il vaut mieux demeurer un éclaireur de conscience que rejoindre la cohorte des moutons bêlants mais silencieux ou des lions fatigués du combat !
Allons !
La mouche du coche en rapport avec ce corbillard de première classe, ce n'est pas non plus si mal !
A quand la vérité sur le départ de SP maintenant à la GLDF !?
Quid des invitations lancées à d'autres SSCC européens qui ne répondront pas considérant que le SCPLF a perdu sa "régularité-reconnaissance' ?
Seule l'espérance reste allumée !
Frat.

Frédéric II 08/09/2012 18:11



Mon TCF, J'admire ta constance. Je comprends que tu es un véritable résistant. Dans l'affaire qui nous relie, d'aucuns voudront se recycler ailleurs, espérant sauver leurs pauvres oripeaux,
pensant entendre tintinnabuler leurs clochettes reçues pour bons et loyaux services. Ces hommes sont bien là où ils sont et là où ils iront. Ils de repaîtront toujours des vivats et autres
saluts. Comme je l'ai déjà écrit, j'ai mis de la distance, tellement de distance avec tout cela en quelques jours... Le SCPLF et le reste....sa mort, sa survie... la régulartité seule
compte. La reconnaissance, c'est du business.


J'ai préféré trancher dans le vif et couper ma partie malade. Désormais, je regarde mon passé maçonnique comme celui d'un étranger. Je regrette d'avoir perdu ces quelques dernières années en faux
espoirs. mais elles m'ont permis de connaître la réalité des hommes que j'avais oubliée en tant d'années. 


Je  garde ma foi en le GADLU intacte. Je sais que je vais encore croiser et rencontrer des maçons avec ou sans tablier, des hommes sincères justes et droits. C'est cela qui compte. Je
t'embrasse fraternellement.